Accueil » Actualités » Billets » Vous avez dit « société civile », M. le Président ?

Vous avez dit « société civile », M. le Président ?

16 mai 2017 dans Billets

Depuis l’élection du nouveau président de la République, la société civile est invoquée telle la source de jouvence miraculeuse de la vie démocratique et du renouveau politique. Elle scintille sous les feux des projecteurs médiatiques pour faire sortir de l’ombre de « nouvelles » têtes. En réalité, à l’aune d’une annonce de 52% de candidats aux législatives issus de la société civile, il apparait que ce concept est vidé de son sens et de sa sève. Abusivement, elle inclurait désormais, selon les responsables de La République en marche, « toute personne qui n’a jamais exercé de mandat électif et n’exerce aujourd’hui aucun mandat politique »  ! Elle serait incarnée indifféremment par d’ex-conseillers des cabinets ministériels et attachés parlementaires, des lobbyistes et des communicants, des cadres et professions libérales ou encore des entrepreneurs à succès (1/3 des candidats estampillés « société civile »)…

Quid donc des acteurs engagés pour la démocratie locale, pour la justice sociale, pour les droits humains, pour l’environnement ? Les organisations de citoyens qui s’impliquent dans la vie locale comme nationale, les organisations syndicales et patronales (les « partenaires sociaux »), les ONG et les associations porteuses de nombreuses revendications et alternatives, voilà le contour réel de la société civile organisée capable de dialoguer avec les pouvoirs publics et disposant d’une réelle légitimité.

Lorsque dans son discours d’investiture, E. Macron affirme « les citoyens auront voix au chapitre, ils seront écoutés », il faut souhaiter qu’il ait en tête la promotion d’un dialogue franc et sincère avec les acteurs de la société civile porteurs d’une vision en faveur d’une société plus juste, plus égalitaire et démocratique. La société civile a été si peu écoutée depuis 10 ans que M. Macron peut difficilement faire moins.

La question est : lui et ses gouvernements (avant et post législatives) feront-ils plus ? Si oui, avec quelle volonté d’écoute et de prise en compte des propositions issues de la société civile pour améliorer la vie en société ? Dans les mois et années qui viennent, VoxPublic sera donc aux côtés des acteurs d’une société civile sans fard ni paillettes pour tester la volonté politique et les convictions démocratiques de ce gouvernement si enclin à se référer à la « société civile ».

L’équipe VoxPublic

Recevez la lettre info VoxPublic