Accueil » VoxPublic en action » Soutien aux Citoyens itinérants

Soutien aux Citoyens itinérants

Publié le 18 juillet 2017

Soutien aux Citoyens itinérants
Soutien aux Citoyens itinérants de gauche à droite, Nara Ritz, Milo Delage (Président du France Liberté Voyage), Florent Rapenne (porte-parole de Diférences) et Gigi Bonin (Président de l’Association des Fils et Filles des Internés du Camp de Saliers), lors du point presse du CNACI le 23 mai 2016 à Saliers (commune d’Arles) © JM Fardeau

Présentation

L’Observatoire pour les Droits des Citoyens Itinérants (ODCI) est une association créée par des Voyageurs et Voyageuses membres du Collectif National des Associations de Citoyens Itinérants (CNACI), collectif de 15 organisations représentant la diversité du monde du Voyage réunies pour faire valoir les droits des Voyageur.euse.s lors de processus législatifs. Se tournant vers le droit et le contentieux stratégique comme outil de défense des droits fondamentaux des Voyageur.euse.s, l’ODCI cherche également à développer un plaidoyer pour promouvoir l’égalité de traitement et de droit des citoyen.ne.s itinérant.e.s. (voir fiche de présentation de l’Observatoire)

Pour en savoir plus sur l’Observatoire pour les droits des citoyens itinérants télécharger le PDF ci-dessous :

Présentation de l’Observatoire

Contexte

En 2016, le CNACI, avec le soutien de VoxPublic, a engagé des démarches auprès des parlementaires et du gouvernement dans le cadre du projet de loi Egalité et Citoyenneté, débattu à l’Assemblée nationale en juin, pour obtenir l’abrogation totale de la loi du 3 janvier 1969 imposant un régime spécifique aux personnes circulant en France sans résidence ni domicile fixe, créatrice de fortes discriminations (perpétuation du carnet de circulation, quota de 3% maximum de citoyen.ne.s itinérant.e.s par commune et pouvant y voter, etc).
La loi Egalité et Citoyenneté votée en juillet 2016 a effectivement abrogé la loi dite « 1969 ».

Dans le cadre de l’élection présidentielle de 2017, le CNACI, avec l’aide de VoxPublic, a interpellé les candidats à l’élection présidentielle avant le premier tour puis entre les deux tours.
L’équipe d’ En Marche ! avait répondu aux revendications du CNACI en s’engageant, ("si Emmanuel Macron est élu") à trouver des solutions sur les questions des aires d’accueil en nombre insuffisant et mal équipées, sur les modalités du dialogue entre les Citoyens itinérants, l’Etat et les collectivités territoriales, ainsi sur le statut de l’habitat en caravane. Des engagements à suivre de près pour qu’ils deviennent réalité.

Découvrez la réponse d’En marche dans son intégralité :

Réponse d’En Marche au CNACI

En juillet 2017, l’ODCI récemment créé à organisé sa première formation à destination de personnes issues des communautés de Voyageurs et spécifiquement choisies pour devenir « observateurs ».

A travers des enquêtes de terrain, l’Observatoire collecte et analyse les informations recueillies par les « observateurs » afin de mettre en place une stratégie adaptée d’interpellation des décideurs et de contentieux sur les discriminations constatées à l’encontre des citoyens itinérants.

Actions de l’Observatoire

En 2018, l’ODCI a poursuivi ses actions de plaidoyer contre la proposition de loi relative à l’accueil des gens du voyage et à la lutte contre les installations illicites.
Cette loi a été adoptée en novembre 2018, mais l’ODCI a continué son travail en dénonçant les discours de haine à l’encontre des Voyageurs, et l’utilisation des stéréotypes racistes dans les médias et sur les réseaux sociaux.

En 2019, ce travail d’interpellation et de sensibilisation s’est poursuivi, notamment suite aux propos d’Emmanuel Macron sur CNews concernant Christophe Dettinger, l’ancien boxeur mis en examen pour l’agression de deux gendarmes lors de l’Acte 8 des Gilets Jaunes le 5 janvier à Paris. Selon le président de la République « Le type, il n’a pas les mots d’un Gitan. Il n’a pas les mots d’un boxeur gitan », montrant ainsi un mépris envers les communautés de Voyageurs.

Dans le contexte de la crise sanitaire, l’ODCI a développé un plaidoyer « Voyageurs et COVID-19 » pour diffuser un état des lieux de la situation des Voyageurs pendant le confinement (courriers aux préfets, interpellation du Ministre de l’Intérieur, lettre au Conseil Scientifique, courrier au Défenseur des Droits et au Commissaire aux Droits de l’Homme).

Rôle de VoxPublic

A sa création en 2017, l’Observatoire a été hébergé par VoxPublic. Désormais, VoxPublic accompagne l’ODCI dans la construction de sa stratégie de plaidoyer, dans la réalisation des outils nécessaires pour faire valoir ses recommandations et dans le transfert de compétences vers les citoyen.ne.s itinérant.e.s.

Comment contribuer ?

  • Aidez-nous à identifier les journalistes et relais d’opinion qui suivent la situation des citoyens itinérants en France pour faciliter nos campagnes de presse.
  • Aidez-nous à identifier les collectivités territoriales (communes, départements, régions) qui ont des bonnes pratiques respectant les droits des Citoyens itinérants.

Membre de la communauté VoxPublic, connectez-vous et signalez-vous dans le bouton ci-dessous. Non-inscrit et envie d’agir ? Rejoignez la communauté VoxPublic !

En détails

Nom de l'organisation :
Observatoire pour les Droits des Citoyens Itinérants

Zone d'action :
Nationale

Période d'action :
En cours

Domaine d'action :
Discriminations

Site internet :
www.odci.fr

Discriminations

La France est marquée par une persistance de discriminations qui marginalisent des millions de citoyens qui sont stigmatisés pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’ils font. Bien que condamnées par la loi, les discriminations en fonction de l’origine, du genre, de l’orientation sexuelle, des convictions religieuses, ou d’un handicap restent monnaie courante. Elles ont un impact direct sur l’accès à l’emploi, au logement et d’une manière plus générale au sentiment d’appartenance à la nation. De nombreux acteurs de la société civile sont engagés sur ces questions. Le cadre législatif a été renforcé. Mais il reste beaucoup à faire tant au niveau des lois que des pratiques administratives. VoxPublic entend soutenir les acteurs de la société civile qui se battent contre les discriminations.

Toutes les actions

Recevez la lettre info VoxPublic