Accueil » VoxPublic en action » Collectif Sans Toit, Pas Sans Nous

Collectif Sans Toit, Pas Sans Nous

Publié le 13 juin 2018

Des travailleurs sociaux et habitants des Grands voisins – personnes hébergés dans les centres d’accueil, artistes, artisans, citoyens solidaires – se sont réunis dans un collectif, nommé Sans Toit Pas Sans Nous, pour réagir face à la menace imminente d’expulsions de personnes hébergées dans des centres d’accueil.

Contexte

Entre mars et fin juin 2018, 2816 personnes hébergées sur Paris voient leur centre d’accueil fermer sans propositions sérieuses d’hébergement suite à la fin du plan hivernal mais aussi une baisse de subventions pour les centres pérennes obligés de réduire leur capacité d’accueil. Ce-ci est vrai dans toute la France.

Les coupes budgétaires atteignent 38 millions d’euros (9% du budget) pour la seule Île-de-France dans le secteur de l’hébergement d’urgence sur l’année 2018. Les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), qui accueillent 43 000 personnes sans domicile pour des périodes de plusieurs mois ou années, sont priés de faire 53 millions d’euros d’économie en 4 ans, dont 20 millions dès 2018.
Ces coupes budgétaires ont pour conséquence directe de menacer la qualité de l’accueil et de l’accompagnement. Dans le même temps, le gouvernement n’engage aucune action permettant l’utilisation des multiples bâtiments publics vacants (hôpitaux désaffectés, caserne, etc) dans la région.

L’inquiétude est très vive avec la fermeture de centres d’hébergement pérennisés pour des publics en grande difficulté. C’est le cas aux Grands Voisins , cette expérience sociale inédite qui a permis de transformer un hôpital abandonné en un lieu de vie et de mixité sociale, où trois centres d’hébergement vont devoir fermer d’ici au 30 juin. Aujourd’hui, une partie des résidents se retrouvent sans proposition sérieuse de relogement, ce qui pourrait conduire à un retour à la rue pour nombre d’entre eux.

Objectifs

  • Garantir le respect de la loi : Le collectif réclame le respect du code de l’action sociale et des familles (articles L345-2-2 et L345-2-3) qui oblige les pouvoirs publics à « proposer des solutions d’hébergement adaptées à la situation de chacun » dans les meilleurs délais. Ce-ci est la responsabilité de Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires et de Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, mais aussi de Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, dont les préfets peuvent faire ouvrir des bâtiments publics inoccupés.
  • Revenir à un niveau de financement des centres d’hébergement acceptable : Les coupes budgétaires annoncées réduisent les chances de réinsertion sociale et professionnelle des personnes les plus fragiles. Le collectif demande de revaloriser en urgence le financement des centres d’hébergement et CHRS afin d’assurer la pérennité de leurs missions de mise à l’abri et d’accompagnement vers l’insertion sociale.
  • Faciliter l’accès aux espaces vacants  : Pour rappel, l’Atelier Parisien d’Urbanisme recense en 2017, 205000 logements inoccupés à Paris - sans compter les bureaux, équipements, hôpitaux, casernes…

Besoins énoncés par le partenaire

Le collectif Sans Toit, Pas Sans Nous souhaite que VoxPublic l’aide à :
Renforcer sa stratégie de plaidoyer

  • Identifier les cibles adéquates
  • Améliorer la visibilité de la pétition qui sert d’outil d’alerte du public
  • Augmenter son impact médiatique

La mission de VoxPublic

VoxPublic s’engage aux côtés du collectif pour remplir les besoins énoncés par le partenaire, notamment en :

  • Aidant à la clarification des objectifs et des demandes du collectif
  • Aidant à la rédaction et à la diffusion de documents d’information et de synthèse aux décideurs
  • Facilitant le ciblage et en fournissant des annuaires de contacts décideurs
  • Renforçant l’impact de la pétition en échangeant sur les bonnes pratiques avec les conseils de Change.org pour obtenir un maximum de signatures
  • Relisant et facilitant la diffusion de communiqués de presse à destination des journalistes, et en fournissant des contacts adéquat si nécessaire
  • Participant à la bonne coordination d’une campagne de communication multi-canaux et supports.

Comment contribuer ?

  • En signant la pétition sur change.org
  • En partageant sur les réseaux sociaux la pétition et votre opinion sur la situation avec le hashtag #UnToitPourTous
  • En nous signalant des associations qui ont les mêmes difficultés avec les publics accompagnés pour les orienter vers des avocats et juristes capables de leur fournir des conseils.

En détails

Nom de l'organisation :
Collectif Sans Toit, Pas Sans Nous

Zone d'action :
Régionale

Période d'action :

Domaine d'action :
Injustices sociales

Site internet :
https://www.facebook.com/SansToitpa...

Injustices sociales

Cette situation est durement ressentie par celles et ceux qui la subissent. Elle est aggravée par la persistance d’inégalités sociales, qui sont vécues comme des injustices sociales. Selon que l’on se trouve dans un milieu aisé ou défavorisé, l’accès à des droits essentiels comme la santé, l’éducation, l’emploi ou le logement varie fortement, une situation contraire au principe d’égalité républicaine.

Des milliers d’associations sont engagées pour venir en aide aux personnes dont les droits ne sont pas effectifs. Mais les politiques publiques restent très en-deçà des besoins lorsqu’elles ne fragilisent pas un peu plus les systèmes éducatifs ou de santé par exemple. VoxPublic entend soutenir les acteurs de la société civile qui se battent contre ces injustices sociales.

Toutes les actions

Recevez la lettre info VoxPublic