Accueil » Actualités » Partenariats » Violences faites aux femmes : VoxPublic appuie la campagne #SauvonsLe3919 lancée par la Fédération Nationale Solidarité Femmes

Violences faites aux femmes : VoxPublic appuie la campagne #SauvonsLe3919 lancée par la Fédération Nationale Solidarité Femmes

23 novembre 2020 dans Partenariats

Le 3919, cette ligne d’écoute nationale pour les femmes victimes de violences fondée en 1992 par la Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF), risque aujourd’hui d’être récupérée par l’État qui souhaite soumettre la gestion de cette ligne téléphonique aux règles du marché public ; ce qui reviendra à mettre en concurrence un réseau d’associations engagées avec des opérateurs qui n’auront pas l’expérience de l’écoute de femmes victimes de violences.

Cette décision, si elle était confirmée, risquerait d’avoir des conséquences néfastes sur la qualité du soutien apporté aux femmes victimes de violences, mais aboutirait à déstabiliser un réseau d’une centaine d’associations féministes mobilisées autour du 3919. La confiscation du 3919 par l’État constituerait une nouvelle attaque contre la liberté associative.

En 2019, suite au Grenelle contre les violences faites aux femmes, le gouvernement avait répondu positivement à la demande - formulée à plusieurs reprises par la FNSF - d’ouvrir le 3919 24h/24, sans toutefois garantir que cette aide serait apportée directement à la FNSF. Finalement, à travers les annonces de Marlène Schiappa puis d’Elisabeth Moreno, actuelle ministre déléguée chargée de l’Égalité femmes-hommes, ces ministres ont opté pour la création d’un marché public ce qui reviendrait à mettre en concurrence ce réseau associatif avec d’autres acteurs, privés ou associatifs, pour la gestion du 3919. Ce marché public pourrait être officialisé dès décembre 2020.

Une trentaine de personnalités ont signé une tribune parue dans Le Monde intitulée « Mettre en concurrence le 3919, c’est prendre le risque de faire vaciller un réseau national d’associations de terrain et de leurs partenaires », qui explique le danger d’un tel projet pour les femmes prises en charge d’une part, mais aussi pour la FNSF qui risquerait de perdre un dispositif associatif essentiel qu’elle gère depuis presque 30 ans.

Une pétition appelant le gouvernement à renoncer au marché public , et demandant l’allocation directe des fonds complémentaires pour l’ouverture du service 24/24 en 2021, est également en ligne.

Revue de presse :

- Médias nationaux :

TRIBUNE « Demain, qui répondra aux appels des femmes victimes de violences ? », Le Monde, le 16 novembre 2020

« Un marché public pour le 3919 : "C’est complètement inutile", dénonce l’association qui gère le numéro d’appel pour les femmes victimes de violences », France Info, le 17 novembre 2020

« Violences conjugales : l’association gérant le 3919 s’inquiète d’une mise en concurrence », AFP (reprise par Le Figaro), le 17 novembre 2020

« Violences conjugales : l’association gérant le 3919 s’inquiète d’une mise en concurrence », AFP (reprise par Médiapart), le 17 novembre 2020

« Violences conjugales : les signalements en ligne en hausse de 15 % depuis le reconfinement », Le Monde, le 17 novembre 2020

« Pour le gouvernement, l’écoute des femmes victimes de violences devient un marché source de profits », Bastamag, le 18 novembre 2020

« Violences conjugales : il faut soutenir le 3919 ! », Feminactu, le 18 novembre 2020

« Violences conjugales : quel avenir pour le numéro d’écoute 3919 ? », Elle, le 19 novembre 2020

« Violences conjugales : la ligne d’écoute du 3919 en danger ? », Marie Zafimehy pour RTL, le 19 novembre 2020

« Les violences faites aux femmes ne sont pas une opportunité de business », Clémence Boyer pour Rockie Mag, le 19 novembre 2020

« Violences faites aux femmes : pourquoi la mise en concurrence de la ligne d’écoute du 3919 inquiète les associations », Valentine Pasquesoone pour France Info, le 21 novembre 2020

« Malgré le confinement, des collectifs féministes mobilisés contre les violences faites aux femmes », Jean-Luc Mounier pour France 24, le 22 novembre 2020

TRIBUNE « Violences faites aux femmes : Pour la continuité du 3919 », Libération, le 24 novembre 2020

« Violences conjugales : "Nous craignons une reprise en main de l’État sur le 3919" », Juliette Demey pour Le Journal du Dimanche, le 24 novembre 2020

« Inquiétudes sur le 3919 : Moreno tente de rassurer les associations », Virginie Ballet pour Libération, le 24 novembre 2020

« Manifestation contre les violences sexistes et sexuelles : « Il fallait briser le confinement » », Marlène Thomas pour Libération, le 25 novembre 2020

« Violences faites aux femmes : le gouvernement essaie de rassurer sur les contours du marché public pour la ligne d’écoute 39 19 », Solène Cordier pour Le Monde, le 25 novembre 2020

« Contre les #ViolencesConjugales, la Fédération Nationale Solidarité Femmes se mobilise », Peggy Baron pour L’ADN Business, le 25 novembre 2020

« 3919 : « Je crois qu’il est temps de partir madame. Il est dangereux » », Marlène Thomas pour Libération, le 29 novembre 2020

« Mise en concurrence du 3919 : la ministre rassure, les assos féministes restent « très inquiètes » », Aurore Gayte pour Numerama, le 25 novembre 2020

« Violences faites aux femmes : 3919, la mise en concurrence qui ne passe pas », Rude Baguette, le 1er décembre 2020

« Transformer le 3919 en marché public ouvert est profondément choquant », Titiou Lecoq pour Slate, le 4 décembre 2020

- Médias régionaux :

« Violences conjugales : la gestion du numéro d’écoute 3919 en danger ? », L’Est Républicain, le 18 novembre 2020

« Violences conjugales : l’association gérant le 3919 s’inquiète d’une mise en concurrence », L’Union, le 18 novembre 2020

« Violences conjugales : cinq minutes pour comprendre la polémique autour du 3919 », Aurélie Sipos pour Le Parisien, le 20 novembre 2020

« #JeTeCrois : manifestation contre les violences faites aux femmes à Besançon », Rachel Saadoddine pour France Bleu Besançon, le 21 novembre 2020

« Femmes Solidaires de Saône et Loire », Monceau News, le 23 novembre 2020

« Femmes solidaires ne baisse pas la garde », La Nouvelle République, le 23 novembre 2020

« Violences conjugales : le 3919 menacé par l’ouverture à la concurrence », Pauline Verge pour Rapports de Force, le 24 novembre 2020

« Violences faites aux femmes : le gouvernement veut soumettre le 3919 aux lois du marché », Anaiz Aguirre Olhagaray pour Media Bask, le 24 novembre 2020

« Selon Femmes Solidaires, "Les violences faites aux Femmes amplifiées malheureusement par le confinement" », Le Journal de Saône-et-Loire, le 24 novembre 2020

« Depuis janvier, les violences envers les femmes ont fortement augmenté en Haute-Garonne », Julie Philippe pour La Dépêche, le 24 novembre 2020

« Violences faites aux femmes : la mise en concurrence du 3919 pourrait être "dangereuse", alertent les associations », Capucine Moulas pour La Dépêche, le 25 novembre 2020

« Mise en concurrence du 3919. Grégory Doucet partage l’inquiétude des associations », Laurette Duranel pour Actu Lyon, le 25 novembre 2020

« Allonnes. « La crise sanitaire a aggravé les inégalités pour les femmes » », Le Maine Libre, le 26 novembre 2020

« Violences faites aux femmes : un sénateur de la Mayenne inquiet de la privatisation du 3919 », Ouest France, le 30 novembre 2020

Recevez la lettre info VoxPublic