Accueil » Actualités » Presse » Procès en appel pour discrimination raciale : « l’affaire de la gare du Nord ».

Procès en appel pour discrimination raciale : « l’affaire de la gare du Nord ».

9 avril 2021 dans Presse

Revue de presse - Ce mardi 6 avril, s’est tenu le procès en appel intenté par trois jeunes hommes suite des contrôles d’identité discriminatoires à la Gare du Nord en mai 2017.

Ilyas HADDAJI, Mamadou, CAMARA, Zakaria HADJI MMADI accompagnés par leur ancienne professeure Elise BOSCHEREL et de leur avocat Me Slim Ben Achour, mardi 6 avril devant la salle d'audience de la Cour d'Appel de Paris
Ilyas HADDAJI, Mamadou, CAMARA, Zakaria HADJI MMADI accompagnés par leur ancienne professeure Elise BOSCHEREL et de leur avocat Me Slim Ben Achour, mardi 6 avril devant la salle d’audience de la Cour d’Appel de Paris

Mamadou Camara, Ilyas Haddaji et Zakaria Hadji Mmadi avaient porté plainte contre l’État pour discrimination raciale, suite à ces contrôle au faciès survenus au retour d’un voyage scolaire à Bruxelles. Lors du première procès en 2018, le Tribunal de Grande Instance de Paris avait débouté les anciens lycéens de Seine-Saint-Denis.

Les trois anciens lycéens d’Epinay-sur-Seine, malgré la déception suite au verdict de première instance, ont décidé de faire appel de la décision. Ils espèrent que leur droit à ne pas être discriminer sera reconnu en appel.

Quelle que soit l’issue de cette procédure, ils sont fiers de leur décision d’avoir saisi la justice. « Peu importe le jugement, il y avait cette première reconnaissance médiatique et politique qui est très importante, finalement. », explique Elise Boscherel-Deniz, leur ancienne enseignante. Le premier procès avait effectivement été suivi par de très nombreux journalistes. Le procès en appel a aussi bénéficié d’une forte couverture médiatique comme le prouve la revue de presse ci-dessous. Le jugement en appel est attendu le 10 juin 2021.

Revue de presse :

Recevez la lettre info VoxPublic