Accueil » VoxPublic en action » Procès des « 7 de Briançon »

Procès des « 7 de Briançon »

Publié le 19 novembre 2018

Le procès des « 7 de Briançon » s’est déroulé le 8 novembre 2018 à Gap. VoxPublic a accompagné les 7 prévenus et les associations du comité de soutien à donner un fort écho médiatique au procès. Le but : faire connaître à un large public la situation dramatique des personnes migrantes à la frontière franco-italienne. La décision du tribunal sera connue le 13 décembre.

Village inter-associatif en soutien aux 7 des Briançon lors du procès à Gap, jeudi 8 novembre
Village inter-associatif en soutien aux 7 des Briançon lors du procès à Gap, jeudi 8 novembre

Partenaires : Les 7 de Briançon : Bastien, Benoît, Eleonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo.

Acteurs impliqués : les avocats des prévenus : Me Binimelis, Me Brengarth, Me Chaudon, Me Djermoune, Me Faure-Brac et Me Leclerc ; le comité inter-associatif composé par : l’Anafé, la Cimade, le Gisti, Tous Migrants-Briançon et le Comité de soutien au « 3+4 ».

Contexte : Bastien, Benoît, Eleonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo, surnommés les « 7 de Briançon », ont été poursuivi.e.s pour « aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière sur le territoire national, en bande organisée ». Les faits se seraient déroulés lors d’une manifestation organisée à la frontière franco-italienne le 22 avril 2018, en réaction à la démonstration xénophobe par le groupe d’extrême-droite « Génération Identitaire » réalisée la veille au col de l’Échelle, près de Briançon. Cette infraction peut être sanctionnée par une peine allant jusqu’à 10 ans de prison et une amende de 750 000€. Ce procès, qui s’est tenu le 8 novembre 2018 à Gap, a illustré la criminalisation croissante des citoyens solidaires des personnes migrantes dans un contexte de violences et d’abus commis quotidiennement par les forces de l’ordre envers les migrants à la frontière franco-italienne.

Objectif : Cette action avait pour objectif de soutenir les « 7 de Briançon », dans leur volonté d’informer l’opinion publique sur la situation prévalant à la frontière franco-italienne, et d’alerter les décideurs politiques.

Rôle / Missions de VoxPublic : VoxPublic s’est engagé aux côtés des « 7 de Briançon » notamment en :

  • Soutenant la démarche de de médiatisation du procès à l’échelle nationale et internationale, voir revue de presse VoxPublic
  • Informant les députés et sénateurs français.

Procès du 8 novembre 2018 : le procès des « 7 de Briançon » a été fortement médiatisé ce qui a permis à un large public de mieux connaître la situation des personnes migrantes à la frontière franco-italienne. Plusieurs médias nationaux et internationaux contactés par VoxPublic ont couvert le procès : Agence France Presse, Le Monde, France Inter, Libération, Reuters, 24Heures (Suisse), RTBF (Belgique), etc. Tous les parlementaires ont été alertés par VoxPublic sur la tenue du procès (information la veille du procès) et sur les suites (communiqué du 9 novembre).

Point au 15 novembre : le procureur a requis six mois de prison avec sursis pour cinq des prévenus, et douze mois dont huit mois ferme avec sursis pour les deux autres qui sont aussi poursuivis pour rébellion contre agents des forces de l’ordre. Les six avocats de la défense (Me Binimelis, Me Brengarth, Me Chaudon, Me Djermoune, Me Faure-Brac et Me Leclerc) ont plaidé la relaxe de leurs client.e.s.
Le verdict est attendu pour le 13 décembre 2018.

En détails

Nom de l'organisation :
Procès des « 7 de Briançon »

Zone d'action :
Régionale

Période d'action :
Finalisée

Domaine d'action :
Discriminations

Site internet :
Site du Comité de soutien 4+3

Discriminations

La France est marquée par une persistance de discriminations qui marginalisent des millions de citoyens qui sont stigmatisés pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’ils font. Bien que condamnées par la loi, les discriminations en fonction de l’origine, du genre, de l’orientation sexuelle, des convictions religieuses, ou d’un handicap restent monnaie courante. Elles ont un impact direct sur l’accès à l’emploi, au logement et d’une manière plus générale au sentiment d’appartenance à la nation. De nombreux acteurs de la société civile sont engagés sur ces questions. Le cadre législatif a été renforcé. Mais il reste beaucoup à faire tant au niveau des lois que des pratiques administratives. VoxPublic entend soutenir les acteurs de la société civile qui se battent contre les discriminations.

Toutes les actions

Recevez la lettre info VoxPublic