Accueil » Actualités » VoxPublic » Lancement de la coalition française pour la défense et la promotion de l’espace démocratique

Lancement de la coalition française pour la défense et la promotion de l’espace démocratique

4 avril 2019 dans VoxPublic

Des citoyen.ne.s solidaires envers les migrant.e.s aux associations de lutte contre les discriminations, en passant par les organisations écologistes et les collectifs d’habitant.e.s des quartiers populaires, les acteurs et actrices de la société civile partagent un même constat : la société civile est sous le feu de nombreuses attaques.

Rencontre à Bruxelles des représentant.e.s des 13 coalitions européennes - février 2019
Rencontre à Bruxelles des représentant.e.s des 13 coalitions européennes - février 2019

Dans les différents pays de l’Union européennes, la liberté des citoyen.nes de se regrouper pour agir dans le cadre des libertés démocratiques est remise en cause. Face à cette réalité, seize fondations européennes se sont unies, en 2018, pour donner naissance au programme Civitates et permettre la formation de coalitions associatives dans plusieurs pays européens (Hongrie, Italie, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, France) pour lutter contre le « rétrécissement de l’espace démocratique ».

La coalition française

En France, à l’initiative de VoxPublic, huit associations (Action Droits des Musulmans, Agir pour l’égalité, Alliance citoyenne, la Cimade, Collectif des Associations Citoyennes, Framasoft, Tous Migrants et VoxPublic) se sont réunies avec l’objectif de proposer des stratégies de riposte contre les répressions subies.
Dans un premier temps, la coalition s’est accordée sur une vision commune. Elle a élaboré un document de consensus et a établi un plan d’activités au niveau national ainsi que dans deux régions : Auvergne-Rhône-Alpes et PACA.

Pour les membres de la coalition, les attaques et pressions subies actuellement par la société civile en France sont de quatre types : les attaques politiques (ex : critique de l’action associative pour la dévaloriser), les attaques juridiques et policières (ex : poursuite contre les citoyens solidaires des personnes migrantes), les attaques contre la capacité d’agir des citoyens (ex : dénigrement par les autorités du pouvoir de pétition), les attaques financières (ex : baisse drastique des subventions et des emplois aidés).

Les ripostes aux répressions associatives

Cette coalition s’est réunie début mars 2019 en invitant de nouvelles associations dans un but d’élargissement. La coalition travaillera étroitement avec l’Observatoire des répressions associatives, créé début 2019 à l’initiative de l’Institut Alinsky, pour documenter les différentes expériences d’acteurs de la société civile, victimes de répression. Par ailleurs, elle va proposer des formations, construire des campagnes de plaidoyer et organiser des événements locaux ou nationaux. La coalition a établi une stratégie de communication et sera très prochainement visible sur le web et sur Twitter. Elle se réunira régulièrement, et participera aussi aux rencontres européennes rassemblant les 13 coalitions soutenues dans le cadre du projet Civitates.

Recevez la lettre info VoxPublic