Accueil » Actualités » Partenariats » Création de l’observatoire pour les droits des citoyens itinérants

Création de l’observatoire pour les droits des citoyens itinérants

5 septembre 2017 dans Partenariats

Initiative visant à promouvoir les droits des citoyens itinérants, l’Observatoire est né du constat que c’est le pouvoir d’action politique des citoyens itinérants qui amènera enfin des améliorations dans leur quotidien.

L’Observatoire est un nouvelle initiative créée par des voyageurs individuels ainsi que par le Collectif national des associations des citoyens itinérants, (C.N.A.C.I.) et soutenue par trois organisations de la société civile (VoxPublic, ECLEE, Open society justice initiative). Il repose sur une dynamique participative et collective qui cherchera à « faire entendre la voix des citoyens itinérants », qu’ils voyagent beaucoup ou peu.

L’Observatoire a vocation à donner des outils aux acteurs du monde de voyage pour promouvoir les réformes nécessaires et mettre fin aux pratiques abusives et discriminatoires les concernant au niveau du droit et des politiques. En cela, l’Observatoire se positionne comme un centre de ressources pour le pouvoir d’action et la reconnaissance du pouvoir politique des citoyens itinérants.

L’objectif à court terme est d’agir pour favoriser le respect plein et entier du droit au logement des citoyens itinérants, quel que soit leur choix de mode de vie : voyager c’est aussi pouvoir s’arrêter dans des conditions d’accueil et de logement dignes. Ces droits sont cruciaux pour les citoyens itinérants car ils impactent tous les aspects de leur vie au quotidien.

Au moyen terme, l’Observatoire a pour vocation de développer la montée en puissance du pouvoir politique des citoyens itinérants.

Enfin, à long terme, l’objectif est l’accès plein et entier des citoyens itinérants à leurs droits dans tous les secteurs.

Quels modes d’action ?

En premier lieu, l’Observatoire rassemblera des preuves solides qui permettront d’identifier les violations des droits des citoyens itinérants en termes de logement ainsi que d’en analyser les causes et leurs impacts. Pour cela, un travail de terrain sera effectué par des « observateurs », qui s’appuieront sur une méthodologie d’enquête rigoureuse. Les observateurs, eux-mêmes citoyens itinérants (ou proches d’eux), seront spécialement formés et accompagnés pour faire ce travail d’observation.

Les membres de l’Observatoire, de gauche à droite : Frédérique Mariat, Samuel Delepine, Nara Ritz, Florent Rapenne, Jeanne « Rosie » Winterstein et Lanna Holo

En second lieu, l’Observatoire pourra être utile aux citoyens itinérants dans leurs actions visant à s’approprier et à faire valoir leurs droits. Les preuves collectées et analysées lors de la première phase pourront être utilisées par des associations ou collectifs qui veulent agir en menant un travail d’interpellation des décideurs publics, d’action en justice, ou qui souhaitent organiser et mobiliser les voyageurs. L’Observatoire ainsi mettra à leur disposition des outils afin d’aider à la promotion des réformes nécessaires au respect de leur dignité.

L’Observatoire est composé d’un comité académique réunissant des universitaires, d’un comité d’orientation réunissant des leaders d’associations de citoyens itinérants, d’un comité de pilotage réunissant ECLEE, VoxPublic et Open Society Justice Initiative, et d’un comité technique avec la coordinatrice et les Observateurs eux-mêmes.

Recevez la lettre info VoxPublic